Théâtre

  • Le don d'Odile

    Patrick Traube

    Ancienne acrobate recyclée dans l'escroquerie, Odile reçoit la visite d'une femme étrange, Gabrielle, épouse de notaire, qui lui propose un marché insolite: cambrioler une villa isolée. Méfiante de prime abord, Odile finit par accepter. La nuit suivante, conformément au plan convenu, elle s'introduit dans la villa. Et là, les événements vont prendre une tournure tout à fait inattendue.... Cette pièce agence avec flagrant délice un duel entre deux femmes diaboliques qui rivalisent de virtuosité dans la duperie, la ruse, le machiavélisme. Autour d'elles, évoluent trois hommes, rivés à des jeux pas très honnêtes.
    Peu de chance que ce trouble quintette à voix mixtes se conclue par un accord parfait!

  • Enfermée(s)

    Virginie Vignolo

    « Enfermée(s) » c'est l'histoire de plusieurs femmes qui vont s'imbriquer et se confondre jusqu'à ne laisser aucune trace, ou si peu...

    C'est l'histoire de femmes qui ont beau crier mais en vain.
    Le son de leurs voix ne nous parvient pas ou si peu.

    Elles souffrent, se battent, suffoquent, coulent, avec un fracas qui souvent semble laisser indifférents ceux qui les regardent.

    À travers ce monologue, à quatre voix de femmes, sont mises en exergue leurs souffrances pour qu'enfin résonnent leurs voix et que l'on ne puisse plus faire autrement que de les écouter.

    Extrait :

    ...Je m'appelle Alexandra, Je m'appelle Marina, Je m'appelle Najet, Je m'appelle Magdala Je m'appelle Louisa, Sylvie, Coralie, Sophie, Irma, Kaina, Tatiana, Karine...
    Je m'appelle comme vous voulez.
    Je suis de ces femmes que l'on voit sans les voir.
    Je suis de celles dont le corps et l'âme ne vous touchent plus.
    Je suis presque morte et pourtant encore si vivante.
    Mon histoire pourrait être la vôtre...

  • Le Transfert, pièce en trois actes qui raconte une histoire décalée et absurde à gogo. Les dossiers médicaux d'un hôpital se perdent dans les poubelles des ordinateurs et les patients ont désormais le statut d'inexistants ! Docteur, où dois-je inscrire les paramètres de ce non-patient? Dans le non-temps ?
    La première lecture mondiale de cette pièce déjantée a eu lieu le 4 février 2018 au Centre Culturel de Frameries, dans une mise en voix d'Eryk Serkhine (Box Théâtre de Mons).

  • Off

    Gaëtan Faucer

    Il s'agit d'une pièce de théâtre: de quoi ça parle? Mystère ! Il faut lire la pièce. En fait, l'histoire est simple:
    "Trois belles dames ont pour mission de créer un monde... mais que vont-elles réellement créer?...Torat, Eclidis et flamme s'embarquent dans une incroyable aventure!"

  • Félicien Rops dans son atelier travaille à son Pornocratès. Un visiteur vient le saluer et c'est l'occasion pour le graveur de parler de sa vie privée et publique, de son parcours, de sa philosophie, de sa conception de l'existence.

  • Guillaume vient d'être promu à un poste à responsabilité et en même temps, sur le net, il fait connaissance d'une charmante jeune femme prénommée Julia.
    Tout irait bien si elle ne s'était pas invitée chez lui mais Guillaume, qui ne manque pas d'ingéniosité, fait croire à sa famille et à la bonne que son patron l'oblige à accueillir une dame qui fait le même travail que lui dans une division de l'usine aux Etats-Unis.
    Julia est une très belle femme, mais Guillaume remarquera, à ses dépens, que celle-ci pourrait aussi bien s'appeler Julien.

  • Pièce de théâtre en alexandrins. Un ange et un démon se partagent les âmes, se font "rouler" par l'une d'elles, s'entendent sur le dos de morts finalement. Drôle et grinçant.

  • Comédie dont l'enjeu est la vie ou la mort.
    Il y oppose le corps et l'esprit. Si ceux-ci sont, a priori, complémentaires, sont-ils pour autant toujours d'accord ?
    Alors que le corps subit les altérations du temps et divers traumatismes, qu'en est-il de l'âme qui l'habite ?
    Grâce au personnage de Fred (dédoublé en un corps et son âme), Thierry Delvaux tente de trouver des réponses à notre "bref" passage sur terre en sondant les profondeurs de notre "petite" voix intérieure.

  • En deux mots : "Une chambre à louer" est une comédie délirante mettant en scène les rapports conflictuels de deux sexagénaires cohabitant, tant bien que mal, pour partager les frais d'un loft spacieux (c'est ce qu'ils veulent en fait nous faire croire).
    Deux caractères opposés pour un cocktail on ne peut plus explosif où viendront se mêler Juliette, Tristan, Aurélie et Anna pour tenter de les ramener au calme et à la raison.
    Y parviendront-ils ? Les paris sont dès à présent ouverts !

  • Germain est un être raté, écorché vif, désespéré, un être à la dérive. Transformant en pantins les personnes clés de sa vie, il s'invente une existence qu'il voudrait « meilleure » mais qu'il dessine malgré lui sur fond de violence, de rupture, d'alcool, de cauchemar... L'auteur décrit avec talent les états d'âme de son personnage en pleine déchéance et le fait évoluer de façon originale. A travers cette vision bien noire et bien pessimiste de la vie, il nous fait réfléchir et nous interpelle. Il sait nous transporter dans cet univers terrible où les personnages semblent prisonniers de leurs névroses et de leur misérable existence. Les dialogues traduisent avec talent ce mal-être et cette violence enfouie en chacun d'eux. Le texte est en tout cas très bien écrit avec quelques passages remarquables, spécialement dans les longs monologues, en général très réussis. Un texte exigeant, original. »

  • Léon 20h30

    Jean-Louis Gillessen

    Léon 20H30 relate l'histoire de Léon. Son histoire qu'il raconte. Passager sur une moto, ce jeune étudiant en médecine est victime d'un accident de roulage. La moto percute une ambulance à vive allure et il subit un traumatisme crânien sévère. Il est alors entraîné dans une histoire clinique longue de dix ans, où le milieu du médico-légal se révèle être impitoyable et surprenant. De victime Léon devient comme accusé.

empty