• Le 1er aout 2018, Un collectif de personnalités issues de la société civile, parmi lesquelles Pierre Rabhi, Juliette Binoche, Daniel Pennac et Xavier Emmanuelli, soutient dans une tribune au « Monde » la mission de sauvetage de l'Aquarius affrété par l'association SOS Méditerranée, alors qu'il repart en mer.

    En novembre 2017, Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso embarquaient à bord de l'Aquarius, un bateau affrété par l'ONG SOS Méditerranée pour sauver des migrants en mer. À bord, une trentaine de personnes, marins, membres de l'association et médecins.
    Grâce à cette action citoyenne, c'est plus de 15 000 personnes, de 40 nationalités différentes, qui ont pu être sauvées en 2017. Les auteurs donnent la parole à l'équipage du navire, mais aussi aux migrants recueillis. Des témoignages poignants, insoutenables parfois, qui prouvent hélas, que si les migrants savent pourquoi ils fuient leurs pays, la violence, la guerre, la misère... Ils ne savent rien de ce qui les attend une fois à bord d'un bateau de passeur.

  • « Monsieur, je n'ai pas dit que ce jeune homme mentait. J'ai dit que je suis incapable de le croire.
    Ce n'est pas la même chose. ».

    1939. Jan Kozielewski, jeune Polonais de bonne famille, catholique, est happé par la guerre.

    Sous le nom de Jan Karski, il devient un agent de la résistance.
    Sa mission : s'introduire au coeur du ghetto de Varsovie puis dans un camp d'extermination et transmettre son rapport au Président des États-Unis.

    Peu de livres relatent l'histoire extraordinaire, incroyable et passionnante de Karski.
    Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso lui ont rendu hommage à travers ce roman graphique.

  • À la suite d'À bord de l'Aquarius, Marco Rizzo et Lelio Bonaccorso se sont rendus en Calabre pour témoigner de l'accueil fait aux migrants en Italie. La Calabre est l'une des régions italiennes les plus touchées par le chômage mais également l'une des plus hospitalières pour les réfugiés.
    Les auteurs ont rencontré les humanitaires, les autochtones et les réfugiés. Ils racontent les tragédies liées à ces situations dramatiques, les cauchemars bureaucratiques et les horreurs quotidiennes.
    Ils témoignent aussi du succès de certaines politiques privilégiant un accueil digne et une volonté d'intégration de ces migrants. Une situation italienne qui fait écho à celle de la France.

empty