• 1919. Nord de l'Ontario. Niska, une vieille Indienne, attend sur un quai de gare le retour d'Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. A sa grande surprise, l'homme qui descend du train est son neveu Xavier qu'elle croyait mort, ou plutôt son ombre, méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, et tandis que sa tante essaie de le maintenir en vie, Xavier revit les heures sombres de son passé : l'engagement dans l'armée canadienne avec Elijah, son meilleur ami, et l'enfer des champs de bataille en France...

  • Au XVIIe siècle, dans les espaces sauvages du Canada, les voix d'un jeune jésuite français, d'un chef de guerre huron et d'une captive iroquoise tissent l'écheveau d'une fresque où se confrontent les traditions et les cultures. Trois personnages réunis par les circonstances, divisés par leur appartenance. Car chacun mène sa propre guerre : l'un pour convertir les Indiens au christianisme, les autres, bien qu'ennemis, pour chasser ces « Corbeaux » venus prêcher sur leur terre.
     « Un livre à la prose superbe, dont la teneur historique n'exclut aucune des questions contemporaines que sont la place du commerce, la prégnance de la foi ou la cohabitation des cultures. » Julien Bisson, Lire.



    « Joseph Boyden est l'une des plus belles voix de la littérature d'Amérique du Nord. » Bruno Corty, Le Figaro. Prix France-Canada.

  • Will, un ancien trappeur, est dans le coma après avoir été agressé ; c'est Annie, sa nièce, de retour d'un long voyage, qui veille sur lui, qui lui parle.
    Dans une communion silencieuse, ces deux êtres évoquent leurs douleurs les plus secrètes, celles de leur peuple, les Indiens Anishabe. De l'immensité sauvage des forêts canadiennes aux gratte-ciel de Manhattan, c'est le choc de deux mondes, de deux cultures, que décrit l'auteur. Ce roman saisissant, deuxième volet du triptyque inauguré par Le Chemin des âmes, a été couronné par le plus grand prix littéraire canadien, le Giller Prize.Un magnifique roman à deux voix, tout à la fois thriller et chant d'amour à un peuple maltraité par l'histoire et par l'homme blanc.
    /> Alexis Liebaert, Marianne.Si vous aimez Jim Harrison. vous aimerez Joseph Boyden. Clémentine Goldszal, Elle.En trois livres, le romancier canadien s'est imposé, à côté de Louise Erdrich ou de David Treuer, comme une des voix les singulières de la littérature d'Amérique du Nord. Christophe Mercier, Le Figaro littéraire.

  • 13 nouvelles qui mettent en scène, dans la région de la baie James et du nord de l'Ontario, l'amour d'une jeune femme pour un loup, le retour d'un groupe de rock féminin, la rédemption tragique d'un sans-abri, un jeune homme se prenant pour un ours, un gamin de dix ans passionné de catch qui vole au secours de son héros, un vieil homme expliquant comment tenir la mort à distance, etc. Des histoires singulières au parfum de légende, mélange fascinant d'émotion, de colère et de grâce, de violence et de poésie, qui dessinent les pleins et les déliés d'une communauté humaine.

  • The stories of an American Indian sniper caught up in the Great War and of his aunt, one of the last Cree Indians to live off the land, are intertwined in a mesmerising journey as they travel home over three days

  • Fou ou bien héros ? Homme d'État visionnaire ou bien fanatique religieux ? Qui était donc Louis Riel, l'homme qui a défendu son peuple contre l'invasion des colons blancs ? L'homme en qui on reconnaît aujourd'hui le père du Manitoba et qui a enflammé les passions au Québec, soulevant la colère des francophones contre Ottawa et préparant le terrain aux luttes entourant la Conscription ?
    Tout à l'opposé, Gabriel Dumont était un homme pragmatique, excellent chasseur, rompu aux tactiques de la guérilla, qui se méfiait du fanatisme de Riel. Il semble ne pas avoir mesuré les conséquences de son geste, quand il a ramené Riel de son exil américain. Et, bien sûr, il était loin de se douter que la pendaison de celui-ci allait attiser pour longtemps la mésentente entre les peuples fondateurs du Canada.
    L'excellent romancier canadien-anglais Joseph Boyden, d'ascendance métisse, fait revivre pour nous ces deux personnalités si contrastées en recréant de façon extraordinairement convaincante la pensée et la parole des deux hommes.

    Traduit de l'anglais (Canada) par Lori Saint-Martin et Paul Gagné.

  • Before internationally acclaimed author Joseph Boyden penned his bestselling novel Three Day Road and his Scotiabank Giller Prize-winning novel, Through Black Spruce, he published a powerful collection of thirteen stories about modern Aboriginal life that made readers and reviewers take notice. These stories of love, loss, rage and resilience match virtuosic style with clever wit to turn stereotypes on their head and reveal the traditions and grace of our First Peoples. Readers come to know a butterfly-costumed boy fascinated by the world of professional wrestling, a young woman who falls in love with a wolf, to the leader of an all-girl Native punk band and Painted Tongue, the unforgettable character from Through Black Spruce. Though each story is told in a different and distinct voice, they are all united by their captivating vitality, nuanced perceptions and vigorous prose.

  • From internationally acclaimed author Joseph Boyden comes a powerful novel about two native Canadian sisters and the forces that pull them apart.

empty