• Ils sont deux à se partager la clientèle du cabinet. Jean Baudoin, le fondateur, la cinquantaine à la fois fringante et fatiguée. Il ne garde jamais les gens plus de dix minutes, distribue les médocs comme les regards méprisants. Les malades l'énervent de plus en plus. Et Vianney Chasseloup, un débutant, avec des yeux d'âne, un prénom de saint, une triste figure de chevalier, les cheveux en pagaille et le veston froissé. C'est lui qui soigne tous ceux dont Baudoin ne veut plus : les vieux, les gâteux, les paumés, les cas désespérés. Mais voilà qu'un jour, parmi les patients du docteur Chasseloup, se glisse une toute jeune fille aux yeux bleus, presque violets. Violaine. Aussi jolie que son prénom peut le laisser espérer. Elle a tout pour être heureuse. C'est la fille du docteur Baudoin. Alors, qu'est-ce qu'elle fait là ?

  • Pourquoi un père digne et valeureux est-il incarcéré dans un établissement pour détraqués, voleurs et autres personnages peu fréquentables, alors même qu´il a sauvé la vie de sa fille chérie ? Et comme si cela ne suffisait pas d´être un taulard, il est aussi répudié par cette fille qui vingt ans plus tard veut le connaître et le reconnaître... À quel prix et par quel chemin s´organisera cette rencontre ? En répondant à cette question existentielle, Cécile Bénézet-Toulze signe un roman psychologique dense et passionnant. "Tout est lié" : ce titre suggère le fil qui relie un père à sa fille et ce qu´il dénoue est la trame d´une autopsie de la relation. Ce texte évoque avec douleur parfois, avec passion toujours, les chavirements de l´amour filial.

empty