Arianna Melone

  • Gianna

    Arianna Melone

    1977, Italie des années de plomb.
    Dans le tumulte des manifestations étudiantes de Bologne, la jolie Gianna travaille dur, enchaîne les petits boulots et milite pour les causes de son temps : l'universalisme, l'égalité des chances, ou le droit à l'avortement. Et si ses parents rappellent que « les filles d'avant, elles restaient à leur place », Gianna vit ses convictions et refuse de brider sa libido débordante... au point de détonner auprès de ses amis et de ses patrons.
    « La nature l'a ainsi faite, et lui a mis le reste du monde à dos. Mais qui décide si une personne est meilleure qu'une autre ? ».
    À cette question, les institutions et les médecins de l'époque ont un avis tranché, qui conduira la jeune femme vers un destin tragique.

  • Quand l'invisible au féminin fait vaciller le patriarcat !

    Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des folles. Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, et autres mousquetaires. D'un côté, les idiotes et les épileptiques ; de l'autre, les hystériques, et les maniaques. Ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations du professeur Charcot, neurologue fameux qui étudie alors l'hystérie. Parmi ses patientes, Louise, Thérèse, ou Eugénie. Parce qu'elle dialogue avec les morts, cette dernière est envoyée par son propre père croupir entre les murs de la Salpêtrière. Mais la jeune femme n'est pas folle, et le Bal qui approche sera l'occasion d'échapper à ses geôliers.

    Victoria Mas, Vero Cazot et Arianna Melone révèlent la condition des femmes au XIXe siècle, tributaires d'une société masculine qui leur interdit toute déviance et les emprisonne.

empty