Les Arènes

  • Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle
    Samain...  De tout temps et dans tous les pays, les hommes ont rougi
    devant Isabelle Samain, ont ete impressionnes par son charme
    absolu, son maintien tout en distinction, tout en elegance.  De
    tout temps et dans tous les pays, devant Isabelle Samain, les hommes
    se sont sentis sommaires.  A travers le recit des premiers emois
    amoureux de Francois Morel, une peinture de l'adolescence tendre et
    pleine d'humour.

  • Rabat, été 2015.Suite à la parution de son livre Dans le jardin de l'ogre, un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l'addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine francomaghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère. Au fil des pages, l'auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d'une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié : prostitution, concubinage, homosexualité. Le code pénal punit toute transgression : un mois à un an de prison pour les relations hétérosexuelles hors mariage, six mois à trois ans de prison pour les relations homosexuelles, un à deux ans de prison pour les adultères. Soumises au mensonge institutionnalisé, ces femmes nous racontent les tragédies intimes qui égrènent leurs vies et celles des femmes qui les entourent : IVG clandestines, viols, lynchages, suicides. Toutes sont tiraillées entre le désir de se libérer de cette tyrannie et la crainte que cette libération n'entraîne l'effondrement des structures traditionnelles. A travers cette BD, il s'agit de faire entendre la réalité complexe d'un pays où l'islam est religion d'Etat. Et où le droit des femmes passera, avant tout, par la défense de leurs droits sexuels.

  • Voltaire, vingt quatre ans, à peine sorti de la prison de la Bastille, triomphe déjà au théatre avec sa première tragédie oedipe. A la fin d'une représentation, le tout jeune auteur est mené, sous les acclamations du public, à la loge de la duchesse de Villars qui veut le rencontrer. C'est le début d'une passion absolue et dévorante qui fera passer le futur philosophe par tous les états.

  • Éditorialistes, politologues, politiciens se succèdent sur les plateaux télé, incrédules. Des affrontements éclatent. La présidente d'extrême droite va bénéficier d'une Constitution qui concentre tous les pouvoirs à l'Élysée. Elle constitue son gouvernement et lance ses premières mesures, mélange de politique sociale et de préférence nationale. Elle rejette quarante ans de politique européenne, se lance dans un rapport de force avec Bruxelles - non sans négocier en secret avec les Etats-Unis et l'Allemagne et quitte l'Otan. En quelques semaines, la France change de visage. Grèves massives dans les médias de service public, expulsions de clandestins, rétablissement des douanes. Le pays se divise, les casernes et les commissariats bruissent de rumeurs, les réseaux sociaux s'enflamment. La Présidente est un récit graphique d'anticipation politique, étayé par une parfaite connaissance des mécanismes économiques, médiatiques et institutionnels.

  • Il est né de la boue et du sang des tranchées de 14/18. Dès son premier numéro, c'était déjà un vilain petit Canard, insolent, anticlérical et frondeur. Cent ans qu'il a pris l'habitude de distribuer ses coups de bec dans le ventre replet des industriels et banquiers, des pousseaucrime, des vatenguerre et autres ganaches de tout poil... Cent ans qu'il enquête dans le marigot des affairistes et des combinards de la politique. Cent ans que le Canard sauvegarde sa liberté et brave la censure, sans publicité. Un seul mot d'ordre : l'humour. L'incroyable aventure du Canard Enchaîné méritait cette tendre BD hommage, truffée d'anecdotes, de rires et de révélations

  • La Présidente : Totalitaire dévoile la fuite en avant d'une Marine Le Pen acculée, débordée sur sa droite. Sous la pression du bloc identitaire, le gouvernement remanié opère un tour de vis sécuritaire effrayant. Les étrangers sont toujours plus stigmatisés, les médias d'opposition muselés, la culture reprise en main par le pouvoir. Le tournant est aussi économique : la Présidente paye la sortie de l'Euro et le protectionnisme qui avaient marqué le début de son mandat. Elle est contrainte de mener une politique d'austérité. Construite sur un aller-retour temporel entre la vie politique du quinquennat et la campagne de l'élection présidentielle de 2022, la narration brillante réserve son lot de rebondissements et sa dose de suspens.

  • Au printemps 2015, voyant monter la vague lepéniste, les auteurs de la trilogie La Présidente avaient imaginé la victoire de Marine Le Pen le 7 mai 2017. Leur récit d'anticipation politique se fondait sur une question simple, mais vertigineuse : que se passerait-il si le FN accédait au pouvoir et appliquait son programme à la lettre ? De façon prémonitoire, le 1er tome, paru en novembre 2015, avait annoncé le Brexit et la victoire de Trump, deux événements auxquels personne ne s'attendait. Au moment où paraît ce volume de science-fiction civique, Marine Le Pen n'a jamais été aussi proche de l'emporter. L'impensable est possible. Ce troisième et dernier volet de La Présidente raconte un monde où les géants du Web s'allient avec les gouvernements autoritaires de Donald Trump, Vladimir Poutine et Marine Le Pen, pour surveiller et punir. Comment leur résister ? Et si le cauchemar devenait réalité...

  • Voici le premier récit graphique sur l'histoire de la sexualité à travers les âges. il nous fait voyager dans toutes les époques du plaisir, depuis la préhistoire jusqu'à aujourd'hui.

    Avec beaucoup d'humour, ce best-seller mondial dévoile ce que les livres d'histoire n'osent pas raconter.

  • Staline continue à dicter le récit de sa jeunesse au camarde Nikolai, un jeune secretaire du Kremlin. A mesure qu'il lui délivre ses secrets, le "petit père des peuples" se fait de plus en plus menaçant. Celui qu'il appelle avec mépris "petit peintre" prend fébrilement en note son passé monstrueux...

  • Janvier 1793, Joseph Fouché, député girondin fraîchement élu, fait une entrée fracassante dans l'histoire de la Révolution française : il vote, contre son camp, la mort du Roi. Dès lors, révolutionnaire convaincu et acharné, il livre une guerre sanguinaire et sans merci à tous les opposants de la République. Lorsque sa propre tête est, à son tour, menacée par Robespierre, Fouché est prêt à tout pour échapper à la guillotine. Un combat terrible s'engage alors entre les deux hommes...

  • Moscou, 1931. Au coeur du Kremlin, Staline, tout à sa paranoïa démente, d'une violence froide, se décide sur un coup de tête à raconter les premières années de sa vie. Dans la nuit qui tombe sur le Kremlin, il entame une terrible confession, qu'il dicte à un pauvre secrétaire du Parti, terrifié. De son enfance perturbée à Gori au séminaire de Tiflis, des holdups, coups de force sanglants et premières grèves à Bakou jusqu'aux prisons de Sibérie, nous assistons à la naissance d'un monstre, que ses parents et amis appelaient alors affectueusement : "Sosso".

  • Les guerres de Religion gangrènent la France dans sa totalité. Le fanatisme s'instille patiemment, incontrôlable, dévastateur, aveugle. En 1562, Elie de Sauveterre, un jeune protestant, rejoint l'armée du prince de Condé pour retrouver son frère et sa sueur enlevés par les papistes. Des premières escarmouches au déchaînement ultime de la Saint-Barthélemy, emporté comme les autres par cette vague de violence frénétique, il sera bien malgré lui le héros de cette histoire-là.

  • PARIS, 24 AOÛT 1572, CINQ HEURES DU MATIN
    Le tocsin de la cloche de l'horloge du Palais donne le signal du massacre. Aucun huguenot, homme, femme ou enfant, ne doit survivre à cette journée placée sous le signe de la colère de Dieu.
    Les catholiques deviennent fous et tuent sans répit pour honorer un créateur auquel les hérétiques ne rendent pas correctement grâce.
    À travers les rues pavées de Paris, Élie Sauveterre, jeune protestant, évite la mort qui le guette à chaque coin de rue et tente de rejoindre son roi, Henri de Navarre, reclus au Louvre. Son chemin croise à nouveau celui de son jeune frère Clément, devenu catholique fanatique à la solde du
    duc de Guise.
    Pendant ce temps, Charles IX, tente de reprendre la main sur une situation qu'il a luimême provoquée mais assiste, impuissant, au carnage.

  • Janvier 1793, Joseph Fouché, député girondin fraîchement élu, fait une entrée fracassante dans l'histoire de la Révolution française : il vote, contre son camp, la mort du Roi. Dès lors, révolutionnaire convaincu et acharné, il livre une guerre sanguinaire et sans merci à tous les opposants de la République. Lorsque sa propre tête est, à son tour, menacée par Robespierre, Fouché est prêt à tout pour échapper à la guillotine. Un combat terrible s'engage alors entre les deux hommes...

  • Lundi, 25 août 1572.
    Au lendemain de la SaintBarthélemy, malgré les injonctions du roi Charles IX de mettre fin à la chasse aux huguenots, les massacres continuent dans Paris.

    Scipio, qui détient entre ses mains Elie blessé, se rappelle alors d'un drame qui a eu lieu vingt ans plus tôt et qui, aujourd'hui, a de funestes répercussions : à l'époque, il se battait aux côtés de François de Sauveterre, le père d'Élie, dans l'armée du roi Henri II. Lorsqu'en revenant de la campagne d'Allemagne de 1552, François le présenta à son épouse, Aude, la mère d'Élie, ce fut le coup de foudre...

    Une fois remis sur pied, Élie n'a qu'un objectif : aider Navarre à s'évader du Louvre afin de rejoindre l'armée protestante. Pour cela, il devra affronter son frère, Clément, catholique fanatisé, et déjouer les complots ourdis par Scipio pour faire de lui son espion auprès de Navarre, futur Henri IV !

    Dans le dénouement de cette folie meurtrière, les secrets de famille se mêlent, plus que jamais, aux secrets de l'Histoire.

  • Février 1978
    Le shah Reza Pahlavi semble indétrônable.
    Février 1979
    L'ayatollah Khomeyni rentre en Iran pour instaurer la première république islamique. Michel Setboun, alors âgé de 26 ans, est l'un des rares photojournalistes à avoir couvert, de 1978 à 1981, la totalité de cet événement majeur de notre histoire contemporaine. Des premières manifestations à Téhéran jusqu'à la prise d'otages à l'ambassade des États-Unis, Iran, révolution est un témoignage inédit sur ces quelques mois qui ont changé la face du monde.

  • Napoléon, entouré d'ennemis après son sacre, se résigne à rappeler
    Fouché pour se protéger. Celui-ci retrouve son ministère, plus
    puissant que jamais, devenant (officieusement) le second personnage
    de l'État.

empty