Sylvie Giroire

  • Un matin, Nénette se prélasse tranquillement dans sa mare. Soudain, CROIK ! Un héron la sort de son bain sans lui demander son avis, et surtout, il veut la croquer ! Mais Nénette a plus d'un tour dans son sac : elle va l'effrayer pour pouvoir s'échapper en prétendant être malade et ne pas être très comestible... Ce sera le début d'une journée bien difficile car d'autres animaux veulent aussi manger la reinette !

  • Il existe un endroit où les enfants n'ont pas à obéir à leurs parents : le pays des enfants-rois. Là-bas, le roi, seul seigneur et maître, décide de tout. Mille nourrices s'occupent de lui nuit et jour, et surtout, elles s'occupent de ses tétines : il en possède mille ! Mais c'est aussi un roi bien cruel : si une tétine est mal lavée, dix nourrices sont jetées au cachot. Et comme il est devenu impossible de trouver de nouvelles tétines pour sa fantastique collection, le roi devient de plus en plus invivable. Mais Mathilde, la plus rusée des nounous a une idée : celle qui pourra le faire changer, et même le faire devenir grand et pourquoi pas lui faire oublier ses fameuses tétines...

  • Ce matin dété, Nénette se réveille couverte de boutons. Et tout le monde la prend maintenant pour une vilaine madame crapaud ! Ca ne peut pas durer ! Elle si belle avec sa peau si verte et si douce, délicatement persillée de noir Comment va-t-elle faire pour se soigner ? Dame Libellule lui donnera une potion miracle, lescargot un bain de bave, mais rien ny fera. Le crapaud sorcier lui dit alors que le seul remède sera un baiser de prince charmant, alors Nénette ferme les yeux et qui croyez-vous lembrassera ? Les princes charmants ne sont pas toujours ceux que lon croit !


  • Une légende raconte qu'il y a fort longtemps se livrait une bataille sans merci entre villages voisins.
    Les hommes se disputaient un bien précieux, une richesse apparemment inépuisable : l'eau. Mais leur comportement stupide et cupide abîmant le fleuve mena celui-ci à se gonfler d'une colère terrible et il noya tout ce que les hommes possédaient, leurs maisons et leurs biens. Prenant conscience de leur folie, les survivants allaient se rassembler pour un dernier repas sur l'île restant seule au milieu des flots. Ils avaient changé et regrettaient amèrement leur comportement. Le fleuve allait-il être sensible à leurs remords ?

empty