Langue française

  • Toujours aussi enthousiastes, exigeants et incom-pétents, Mimi, Fifi & Glouglou remettent le couvert pour quelques séances de dégustation couronnées de quelques très rares moments de gloire et beaucoup d'échecs cinglants.
    Ils ne savent pas ce qu'ils boivent, encore moins ce qu'ils disent, car leurs illusions s'évaporent encore plus vite que le vin dans leurs verres.
    Objets d'un amour monomaniaque, les vins bios, biodynamiques ou naturels les préservent du mal de tête, mais pas de la prise de tête. Ils glosent, radotent, abusent, gaffent, ils parlent même avec un cheval ou se transforment en chiens. L'ivresse n'excuse pas tout.
    Heureusement, restent les bonnes tables pour apprécier des plaisirs sans arrière-pensées, tant qu'un sommelier autoritaire ne s'en mêle pas...

  • De la sueur, du sang, des larmes, du chardonnay et du grenache. Mimi, Fifi & Glouglou reviennent !
    Après quelques timides tentatives de détox, Mimi, Fifi et Glouglou ont décidé de s'adonner de plus belle à leur occupation favorite : la dégustation à l'aveugle, si possible avec des commentaires savants. Ils se perfectionnent, vont à la rencontre de vignerons, s'aventurent même dans le vignoble et dans les chais. Mais le résultat n'est pas toujours à la hauteur et quelques rencontres féminines leur font comprendre leurs limites. C'est bien la peine de passer autant de temps à s'entraîner pour de si piètres résultats !
    De nombreux pièges guettent celui qui s'expose à parler du vin : snobisme, ignorance, dogmatisme, leçons retenues très approximativement. Pour garder leur dignité, éviter de sombrer dans le ridicule, Mimi, Fifi & Glouglou sont prêts à faire preuve de la pire mauvaise foi. La rivalité exacerbe leur combativité. Pour s'imposer, il ne faut pas hésiter à taper le premier.
    Quand ils se sentent dépassés, nos trois dégustateurs se réfugient dans le rêve. Rêves de gloire, déambulations angoissantes au milieu de bouteilles géantes, rêves qu'un jour, enfin, ils sauront glisser négligeamment en reposant leur verre : « Crozes-Hermitage blanc 2007, 70 % marsanne, 30 % roussane sur sous-sol argilo-calcaire... »

  • La passion immodérée du vin peut conduire à certains abus. Mais dans le cas de Mimi, Fifi et Glouglou, ça n'est pas tellement qu'ils boivent trop, mais qu'ils boivent tout le temps. La dégustation, ils ne pensent qu'à ça, ils en rêvent la nuit, c'est une passion qui l'emporte sur tout. Goûter les vins, les comparer, mettre des mots sur des sensations fugaces et insaisissables, et surtout le Graal : reconnaître un vin à l'aveugle, l'appellation, le millésime, le vigneron et, si possible, le prénom de sa belle-soeur.
    Hélas, cet exercice réserve bien des déceptions. Mimi, Fifi et Glouglou vont faire assaut d'ignorance, de présomption, de mauvaise foi, connaître l'échec, mais jamais rien ne les découragera, parce qu'ouvrir une bouteille en se demandant quelles surprises elle vous réserve fait partie des plaisirs les plus exquis de l'existence.

  • The idea for this comic came from Michel Tolmer in his somewhat (in?) frequent visits to wine shows, bistros and cellars.Like jokes that start off with «his guy walks into a bar...» all of Mimi, Fifi and Glouglou's adventures are actual things the author has heard and seen.
    «An immoderate passion for wine may cause one to behave irresponsibly. But in Mimi, Fifi and Glouglou's case, it's not that they drink too much but that they drink all the time. Tasting wines occupies their thoughts all day and their dreams by night -- tasting of course, but making comparisons, finding the right words to describe the fleeting, imperceptible sensations in each sip. Most of all what they consider to be the Holy Grail of wine tasting: passing themselves off as the James Bonds of wine tasting being able with just one sniff or just one taste to recognize a wine, its vintage, its winery and if they're lucky, its vintner, his daughter's name and what breed of dog they own. «Alas, this exercise is disappointing. Mimi, Fifi and Glouglou will find themselves assailed by ignorance, pre-conceived notions and misguided faith, and failure. However, nothing can stand between our valiant crusaders and their next glass, especially the thought of what delicious surprises the corkscrew may release in the exquisite aromas of one of life's great pleasures.»

  • Comment s'y retrouver entre les vins dits "bio", "naturels", "sans soufre" ou plus justement "sans sulfites ajoutés" ? Ce livre répond simplement à ces questions en donnant la parole à des vignerons qui, depuis longtemps, osent vinifier et élever des vins "différents". Avec des parcours singuliers à travers la France, des histoires à raconter et des clefs pour comprendre leur travail. "Je défends sans extrémisme ces vins que j'aime, ces nectars élaborés uniquement avec des raisins sains et beaux, sans ajout d'aucune sorte. Ces vins qui ont une vraie personnalité et une histoire. Des vins sensibles aux températures, qui ont une colonne vertébrale et respirent... Des vins de parfum digestes, respectueux de notre terre et de notre santé." Cette première sélection établie par Pierre Jancou s'accompagne d'une liste de 150 vignerons recommandés, répartis sur toute la France, ainsi que d'un carnet d'adresses indiquant où il est possible de boire à Paris comme en Province des vins nature et vivants.

empty