Balivernes

  • Monsieur Fée n'est pas comme les autres fées de la forêt. Quand il essaye d'imiter la Fée des Bisous qui pique les fesses des amoureux, il ne provoque qu'éclats de rire. Quand il tente de faire apparaître des pansements comme la Fée des Bobos, il n'arrive qu'à changer les arbres en barbe-à-papa. Pensant n'être qu'un bon à rien en tant que fée, il découvre un jour une ville toute grise où tout le monde est triste. Et là, toutes ses erreurs amènent de la couleur sur les murs et des rires dans le métro. Il réalise alors qu'il ne faisait pas tout de travers, mais juste à sa manière. Plus tard, à son retour dans la forêt, il se rend compte que tout le monde est triste et que toutes les couleurs ont disparu...

  • Petit fantôme fête aujourd'hui ses 1000 ans. C'est un grand jour et il est temps pour lui de trouver sa propre maison à hanter. En route à la recherche de son propre foyer, il trouvera d'abord une toute petite et mignonne maison d'oiseaux et ensuite un vieux bateau sous l'eau, mais aucun de ces endroits ne lui convient. Mais quand il trouve enfin une maison dont la fenêtre est restée ouverte, il est découvert par Nathan, un petit garçon qui n'a pas du tout peur de lui. Nathan va tenter de lui apprendre à être effrayant, et il aura même une idée sur la maison que le petit fantôme pourrait aller hanter...

  • Deux îles bien différentes existent non loin d'ici, juste séparées par un bras de mer. Sur la première, il pleut tous les jours, du matin jusqu'au soir. Sur la deuxième, il ne pleut jamais : ses plages sont toujours ensoleillées. Les habitants de l'île pluvieuse restent derrière leurs fenêtres et ne sortent jamais sans leur parapluie : ce sont en effet des chats très distingués. Ils ne se mouilleraient pour rien au monde.

    Mais un matin, ils voient arriver à la nage un chat de l'autre île, celle qui ruisselle de soleil. Ce nouvel arrivant n'a vraiment rien de distingué : il saute dans les flaques et danse en riant sous la pluie. Elle est si rare chez lui ! Après avoir sans succès tenté de lui apprendre les bonnes manières, les chats au parapluie chassent ce Sauvageon. Mais la pluie redouble d'intensité et l'eau commence à monter, monter et encore monter ! Une catastrophe se prépare.

    Il est toujours possible de s'enrichir de nos différences. Ces chats qui craignent l'eau et la pluie sont ainsi par habitude et refusent de changer : ils ne comprennent pas ce Sauvageon qui aime tant jouer dans les flaques. Mais lui qui ne craint donc pas cette eau reviendra les sauver quand leur île sera inondée.

empty